L’abonnement à Qui fait Quoi comprend:

  • 250 numéros du Quotidien Qui fait QUoi
  • Mot de passe pour www.qfq.com
  • Revue Qui fait Quoi: 10 numéros par an
  • Revue Qui fait Quoi: Archives et hors série
  • 1 Guide annuel Qui fait Quoi
  • Accès au Guide de la production
  • 1 Guide QfQ COPRODUCTION
  • 1 Hors série Inclusion / Diversité

CONNEXION

  • Abonnement
  • Publicité
  • Contact
  • Guide annuel QfQ
  • Vidéos
  • Podcasts
  • Revue Qui fait Quoi
  • Boutique
  • Télévision
  • Cinéma
  • Scène • Théâtre
  • Musique
  • Animation • VFX
  • Communications
  • Industrie
  • COPRODUCTION
  • INCLUSION • DIVERSITé
  • DOCUMENTAIRES
  • TECHNOLOGIES
  • FORMATION • EMPLOIS
  • EXCLUSIFS
  • RECEVEZ GRATUITEMENT
    LE QfQ en bref [voir un exemple]

    IATSE 514 veut récupérer 21 postes de techniciens Christian Bergeron. Photo: Courtoisie

    IATSE 514 veut récupérer 21 postes de techniciens

    10 septembre 2019, 07h10
         |      Article rédigé par Sophie Bernard     

    Comme ses collègues de IATSE 667, de l’AQTIS et de la Guilde canadienne des réalisateurs, Christian Bergeron a déposé une requête au Tribunal administratif du travail. Le directeur général de IATSE 514 veut aller chercher les techniciens et les techniciennes du secteur 3 (les productions américaines indépendantes avec un budget de moins de 35 millions $, et les séries de 2 690 000 $ et moins à épisodes d’une heure et les séries de 1 615 000 $ et moins à épisodes de 30 minutes), actuellement représenté par l’AQTIS, afin de rassembler tous les métiers, et plus spécifiquement que toutes les productions américaines soit sous la bannière du 514 dans un même syndicat.

    Connectez-vous pour lire la suite

    MOT DE PASSE PERDU ? Vous n'êtes pas abonné.e?
    Accéder à notre écosystème complet d'informations, à partir de 20$/mois

    Sur le même sujet

    Intéressé.e à reproduire un article, une photo ou une vidéo ?

    En bénéficiant de notre licence de reproduction, vous pourrez :

    • publier un article dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • en modifier la longueur
    • recevoir les photos (et vidéos, si applicable) en haute résolution
    • publier les photos (et vidéos, si applicable) dans vos sites Web, dans vos infolettres, dans vos réseaux sociaux, etc.
    • le contenu devient public sur notre plateforme, ce qui vous octroie encore plus de visibilité

    Sous réserve que les droits sur les contenus que vous souhaitez reproduire (textes, photos ou vidéos) nous appartiennent.

    DERNIERS ARTICLES

    Startup Montréal devient Québec Tech

    Startup Montréal devient Québec Tech

    Suite
    11 juillet 2024, 00h30